livresweb : la bibliothèque du net

La littérature d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. Biographies, critiques, résumés, revue de presse, nouveautés, agenda culturel, jeux de lettres...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RENTREE LITTERAIRE 2005

Aller en bas 
AuteurMessage
sophie
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 308
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 22/01/2005

MessageSujet: RENTREE LITTERAIRE 2005   Lun 27 Juin à 9:32

voici un aperçu de ce qu devrait êtree la rentrèes litteraire 2005 (extrait de EVENE:


"Chaque année, le même tourbillon assaille librairies et grandes surfaces, envahit les médias et crée l'engouement chez les lecteurs en attente de nouveautés. La rentrée littéraire de septembre 2005 ne risque pas de faillir à la réputation, et devrait maintenir la barre des 620 sorties. Premières estimations.

Une vieille tradition…
1870. A la mort de Jules Goncourt, son frère Edmond prépare un testament destiné à Alphonse Daudet, son ami, dans le but de créer une "société littéraire" dont la mission serait de décerner un prix à "un ouvrage d'imagination en prose paru dans l'année". Le "Prix Goncourt" voit le jour en 1903. Décerné à l'époque en décembre - en novembre actuellement -, le prix est à l'origine du phénomène de rentrée littéraire. Avec le succès des ventes des livres récompensés, les éditeurs ont tous le même réflexe : ils privilégient le moment entre la fin des vacances estivales et la remise du prix pour sortir leurs nouveautés. Forte de son succès commercial, la rentrée littéraire s'est érigée en phénomène indépendant, qui n'a plus vraiment besoin des prix pour survivre. Ces derniers sont tout de même incontournables tout au long de l'année : Prix Renaudot, Prix Femina, Prix Médicis, Prix Nobel, Prix de l'Académie française, Prix des Deux-Magots, Prix du Livre Inter, Prix Décembre ou encore Prix de Flore… la liste est longue et variée.

2005 : Une rentrée littéraire d'enfer
L'hexagone dispose de nombreux talents... et ils sont de retour ! La tendance est au réalisme, à la critique sociale, à une réflexion sur le temps, le couple et la fidélité, l'exil et la complexité des rapports humains. Très attendu, l'académicien Jean d'Ormesson revient avec 'Une fête en larmes', où un écrivain connu raconte à une journaliste le roman rêvé de sa vie. 'Un instant d'abandon' de Philippe Besson propose une exploration du chemin étonnant des sentiments humains. A l'instar de 'La méthode Mila' de Lydie Salvayre, sur la mort annoncée d'un parent, le deuil est très présent pour cette nouvelle rentrée : le héros de 'La peau fantôme' de Marc Vilrouge décide de tout insensibiliser en lui pour survivre à la perte d'un proche. Les relations homme-femme sont plus que jamais à l'honneur, qu'il s'agisse de 'Déloger l'animal' de Véronique Ovaldé, de 'On s'habitue aux fins du monde' de Martin Page, de 'Un couple ordinaire' d'Isabelle Minière ou encore du prometteur 'Les amants américains' de Pascal Morin. Le couple, thème séculaire de la littérature, est perçu dans ses dérives, sa difficulté de perdurer, sa perpétuelle (re)construction. Actes Sud réexplore le monde de l'enfance, avec en tête de lice 'Le vrai est au coffre' de Denis Lachaud : Tom, petit garçon brimé par ses camarades, tente de grandir dans la douleur et le rejet. Une rentrée "torturée" ? Quelques auteurs échappent à la tendance générale pour livrer des oeuvres caustiques, ou dont le tragique se fait comique. Sophie Jabès donne le ton avec 'Clitomotrice', l'histoire de Clémentine, qui a un très long... clitoris.

New York - Londres - Stockholm, même combat
Humour qui a le vent en poupe Outre-Manche... avec un Tom Sharpe en pleine forme ! 'Comment échapper à sa femme et ses quadruplés en épousant une théorie marxiste', ou comment échapper aux vacances en famille, s'inscrit dans la digne lignée d'un Wodehouse mâtiné de Groucho Marx. Chez 10/18, 'Adultères' de Woody Allen tient le haut du pavé : infidélité et comédie humaine sont les maître-mots de ce tableau de moeurs, derrière une apparente légèreté. Douglas Kennedy développe le thème du couple et de l'épanouissement personnel dans 'Les charmes discrets de la vie conjugale', traité romancé sur le clivage entre aspirations progressistes et valeurs conservatrices de l'Amérique moderne. Un constat s'impose : la littérature anglophone sera américaine, et plus particulièrement austerienne... La cité intérieure et le New York cher à Paul Auster reviennent enfin chez Actes Sud avec 'Brooklyn Follies'. La quête identitaire récurrente dans son oeuvre semble faire des émules aux Etats-Unis : Sue Miller publie 'Le monde d'en bas', remarquable roman sur les secrets de famille et de couple, les espoirs et les regrets enfouis au plus profond de nous-mêmes. Couple, famille, identité... Mais aussi thrillers ! Très présents chez les écrivains nord-américains, l'écriture cinématographique et le suspens dominent. 'Mélodie du temps ordinaire' de Mary McGarry, 'Crime Song' de Jake Arnott chez 10/18, ou encore des romans d'anticipation comme 'Les diables blancs' de Paul McAuley... La tendance est au frisson ! Les Etats-Unis sont donc très présents, mais la littérature nordique s'impose pour cette rentrée 2005, sous l'égide d'Henning Mankell, avec 'Avant le gel' chez Seuil, suite de sa série autour de l'inspecteur Wallander. De nombreux autres noms émergent : Ake Edwardson 'Je voudrais que cela ne finisse jamais', Kari Hotakainen 'Rue de la tranchée' ou encore Karin Alvtegen 'Trahisons'.

Premiers romans, un regain confirmé
Le nombre de premiers romans avait subi une belle augmentation en 2004 (138 premiers romans) : la tendance se confirme. Chaque maison d'édition comporte son lot d'auteurs inédits. Une affiche qui promet un souffle de nouveauté, une nette tendance aux expérimentations stylistiques. On trouvera des noms comme Pascal Morin, qui, avec 'L'eau du bain', reconstitue le monde rural du Sud. Dans 'Nour', Nadjet Ghaouti aborde la mort, l'adultère, la souffrance. 'Le baiser dans la nuque' d'Hugo Boris met en scène une étrange rencontre empreinte de sensualité et de tendresse. Dans 'Plop !' de Pierre Charras, réédition d'un roman passé inaperçu en 1982, le lecteur passe une journée dans la vie d'un antihéros alcoolique. Entre autres romans prometteurs, citons également 'Dix mille amants' d'Edeet Ravel, canadienne née dans un kibboutz à la frontière libanaise, et dont l'écriture singulière emprunte autant au langage biblique qu'à l'humour désespéré des Israéliens. Espérons que dans cette période de "sur-publication", les premiers romans parviendront à tirer leur épingle du jeu...

Et le reste ?
Si la rentrée littéraire affectionne les romans, il serait dommage d'oublier les essais, les beaux livres, les pratiques et les bandes dessinées ! Il y en aura pour tous les goûts... Côté essais, une même question se profile : comment survivre à la globalisation ? Sylvia Pérez-Vitoria tente d'y répondre dans 'Le retour des paysans', synthèse passionnante de l'évolution du monde rural au regard de la mondialisation. La réflexion sur l'histoire, la mémoire et le communautarisme sera également au rendez-vous, avec l'édition en poche du tome 1 de 'Sur l'antisémitisme, les origines du totalitarisme' d'Hannah Arendt. Chez 10/18, 'Franchissez la ligne' de Salman Rushdie et 'L'asymétrie et la vie' de Primo Levi étudient le devoir de mémoire. Les beaux livres, quant à eux, seront exotiques : voyage dans le temps, nature et dépaysement sont les clés de la rentrée. Nous partirons en Sibérie avec 'Les Nenetses de Sibérie, hommes debout', aux éditions du Chêne ; remonterons le passé pour se frotter aux 'Icônes et saints d'Orient' avec Alfredo Tradigo ; et saisirons la portée de la spiritualité avec 'Agenda 2006, une année avec le Dalaï-lama' aux Presses de la Renaissance. Une rentrée que l'on pourrait qualifier de "pratique" et peut-être même gastronomique... Elle fait la part belle aux livres de cuisine : 'Les pâtes', 'Grands vins du monde', 'La petite cuisine des fées'… impossible de rater les repas entre amis et autres réceptions culinaires ! Et enfin, pour clôturer la rentrée, la bande dessinée surfera sur la vague de la nostalgie. Chez Soleil, 'Gainsbourg' est à l'honneur dans un recueil de chansons en vignettes. Et les fans vont être ravis de voir débarquer le nouvel opus du célèbre 'Astérix' aux éditions Albert René... Une rentrée littéraire 2005 qui rime déjà avec diversité et quantité. Peut-être rimera-t-elle également avec qualité !"
Faustine Amoré pour Evene.fr - Juin 2005

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/livresweb
 
RENTREE LITTERAIRE 2005
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mairie de Paris débloque des fonds pour les libraires
» gicleur gasgas 300ec de 2005
» [VENDS] Rolex Submariner Date 16610 T année 2005 Full Set --> VENDUE MERCI
» vends 400 DRZ-S de 2005
» 1/24 Pescarolo/Judd C60 LM 2005 My car for the LM race in Neumünster, Germany

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
livresweb : la bibliothèque du net :: LES A COTES LITTERAIRES... :: BRUITS DE COULOIRS...-
Sauter vers: